Black Cap Hamish Bennett appelle le temps après 17 ans de cricket de haut niveau

Le quilleur rapide néo-zélandais et de Wellington, Hamish Bennett, a pris sa retraite après 17 ans de cricket d'élite.

MARTY MELVILLE/Photosport

Le quilleur rapide néo-zélandais et de Wellington, Hamish Bennett, a pris sa retraite après 17 ans de cricket d’élite.

Dix ans après que des blessures persistantes au dos ont menacé de mettre un terme à sa carrière, le quilleur rapide Hamish Bennett a pris sa retraite du cricket d’élite.

Le joueur de 35 ans, qui a joué pour la Nouvelle-Zélande pas plus tard qu’en septembre de l’année dernière dans deux T20 contre le Bangladesh, a mis un terme à sa carrière de 17 ans.

Bennett, élevé par Timaru, a commencé sa carrière nationale à Canterbury, en 2005, avant de passer à Wellington en 2016.

Il a participé à 19 ODI et 11 T20I pour la Nouvelle-Zélande, tout en jouant un seul test contre l’Inde à Ahmedabad en 2010, sans guichet.

LIRE LA SUITE:
* Trent Boult et Sophie Devine sortent les gongs internationaux T20 aux NZ Cricket Awards
* IPL: Kane Williamson est en forme, prend le dessus sur Lockie Ferguson dans un rare duel
* Celui qui assume le rôle d’entraîneur-chef de White Ferns a un énorme défi à relever

Une blessure au bas du dos a frustré Bennett au début de sa carrière, le gardant à l’écart de presque tout cricket pendant un an après la Coupe du monde ODI 2011.

Le paceman du bras droit a opté pour une opération majeure du dos en 2012. Le chirurgien était Grahame Inglis qui a opéré le dos du quilleur rapide Shane Bond, ce qui impliquait de fusionner sa colonne vertébrale avec du fil de titane. La procédure de Bennett était encore plus complexe.

Hamish Bennett célèbre le guichet de l'Indien Shreyas Iyer lors d'un ODI à Eden Park en 2020.

Hannah Peters/Getty Images

Hamish Bennett célèbre le guichet de l’Indien Shreyas Iyer lors d’un ODI à Eden Park en 2020.

“Cela impliquait simplement d’enlever une fracture de stress, de descendre à Bunnings et de mettre environ trois vis et du fil de titane juste pour maintenir le dos ensemble, et de retirer un peu d’os de la hanche et de le mettre dans le dos. Elle est assez compliquée, ” Bennett a plaisanté en disant Truc après l’opération.

Il a pu surmonter ses problèmes de dos et profiter de bonnes saisons nationales pour Wellington et Canterbury, ce qui lui a permis de revenir de force dans les Black Caps.

“Quand j’ai commencé à jouer aux quilles dans les filets à Timaru, je n’aurais jamais imaginé que j’aurais continué à profiter de la carrière que j’ai eue”, a déclaré Bennett.

Hamish Bennett s'entretient avec l'entraîneur des Black Caps Gary Stead lors d'une séance d'entraînement néo-zélandaise à Eden Park en 2020.

Phil Walter/Getty Images

Hamish Bennett s’entretient avec l’entraîneur des Black Caps Gary Stead lors d’une séance d’entraînement néo-zélandaise à Eden Park en 2020.

“De Old Boys Timaru Cricket Club, qui m’a impliqué dans le cricket au début, Timaru Boys ‘High School, South Canterbury Cricket, Canterbury Cricket, Cricket Wellington et New Zealand Cricket, ainsi que tous les autres grands clubs que j’ai joué depuis des années, ils ont tous joué un rôle en m’aidant à réaliser mon rêve de cricket.

« J’ai eu la chance de travailler et de jouer aux côtés de tant de grands joueurs, capitaines et entraîneurs et j’aimerais remercier chacun d’entre eux pour leur soutien au fil des ans.

“Ce fut un honneur de représenter ma famille et mon pays pour la Nouvelle-Zélande et ces souvenirs et ces expériences seront ceux que je chérirai et dont je raconterai des histoires pour le reste de ma vie.”

Hamish Bennett photographié au début de sa carrière nationale avec Canterbury en 2009.

Kirk Hargreaves / Trucs

Hamish Bennett photographié au début de sa carrière nationale avec Canterbury en 2009.

Bennett a fait 265 apparitions nationales pour Canterbury et Wellington depuis ses débuts en 2005, amassant 489 guichets et s’imposant comme l’un des quilleurs de rythme les plus fiables du pays.

Au cours de cette période, il a remporté 12 titres nationaux, dont cinq Plunket Shields, deux titres du Trophée Ford, quatre titres masculins du Super Smash et un titre féminin du Super Smash en tant qu’entraîneur de bowling de Wellington Blaze.

Il a dirigé les Firebirds jusqu’à leur triomphe au trophée Ford en 2018 et a été un membre clé de l’équipe de Wellington qui a remporté le Plunket Shield et les titres consécutifs de Super Smash entre 2019 et 2021.

Il termine sa carrière en tant que troisième meilleur preneur de guichet T20 de tous les temps de Wellington derrière seulement Jeetan Patel et Luke Woodcock.

Hamish Bennett joue aux boules lors d'un T20 contre les Antilles à Eden Park en novembre 2020.

Fiona Goodall/Getty Images

Hamish Bennett joue aux boules lors d’un T20 contre les Antilles à Eden Park en novembre 2020.

Bennett a fait ses débuts internationaux dans un ODI contre le Bangladesh en 2010 et a fait sa seule apparition test un mois plus tard contre l’Inde.

Il a ensuite fait 31 apparitions pour la Nouvelle-Zélande dans les trois formats, remportant 43 guichets, et a été sélectionné dans l’équipe des Black Caps pour la Coupe du monde de cricket 2011 en Inde, au Bangladesh et au Sri Lanka.

L’entraîneur-chef des Firebirds, Glenn Pocknall, a salué la façon dont Bennett s’est imposé comme un leader dans le groupe.

“Hamish s’est transformé en joueur de cricket lorsqu’il a fait le pas audacieux vers Wellington en 2016.

Hamish Bennett a prospéré avec Wellington après avoir rejoint les Firebirds de Canterbury en 2016.

Hagen Hopkins/Getty Images

Hamish Bennett a prospéré avec Wellington après avoir rejoint les Firebirds de Canterbury en 2016.

“Ses réalisations pour Canterbury, Wellington et la Nouvelle-Zélande en disent long sur ce qu’il a donné au jeu, et nous lui souhaitons bonne chance dans son avenir.”

Le directeur général de Cricket Wellington, Cam Mitchell, a déclaré que les contributions de Bennett au cricket dans la capitale s’étendaient au-delà des Firebirds.

“Hamish a été au cœur d’une équipe Firebirds qui a connu un succès sans précédent pendant son séjour à Wellington.

“Son dévouement en tant que joueur, mais aussi son entraînement dans l’espace masculin et féminin, ainsi que son engagement envers son club de North City doivent également être félicités.”

Bennett continuera à jouer au cricket apparenté pour le Old Tablelands Cricket Club à Martinborough et poursuivra sa carrière d’entraîneur.

Add Comment