Le propriétaire est ravi de partager Oaks avec les Hawks du groupe 1

La gagnante des Oaks australiens, El Patroness, aura la chance d’ajouter à son record à Adélaïde ou à Brisbane, avant que l’attention ne se tourne vers la Caulfield Cup au printemps.

La victoire fulgurante d’El Patroness samedi dernier à Randwick était très spéciale pour l’entraîneur Danny O’Brien et Jonathan Rosham, un supporter de longue date et fanatique de Hawthorn, alors que le couple élevait El Patroness.

Premiership Hawks Jack Gunston, Luke Breust, Jarryd Roughead et Liam Shiels sont en partie propriétaires d’El Patroness, ainsi que quelques autres pouliches d’O’Brien/Rosham, dont Blackcomb et Kapalua Sunset.

Blackcomb vise les Oaks d’Australie du Sud.

“C’est bien d’en avoir un autre sur le tableau, j’ai eu un peu de succès avec Verry Elleegant et Hinged ces derniers temps, mais la chose la plus satisfaisante a été d’obtenir un résultat pour les garçons”, a déclaré Rosham.

“Évidemment excité par le fait que nous avons une autre perspective assez excitante pour les Coupes à l’avenir, mais j’étais très excité pour eux aussi.”

Gunston et sa compagnie ont approché Rosham il y a quelques années, désireux de devenir sérieux au sujet de la propriété de chevaux de course après s’être essayés à quelques chevaux plus lents.

Leur timing était excellent, avec El Patroness, une fille passionnante de l’étalon de boom Shamus Award, encore très inexploité.

“C’est un jeu de patience et c’est un jeu de chiffres et vous devez être assez impitoyable et comprendre que vous avez tellement plus de mauvais jours en course que de bons”, a déclaré Rosham.

“J’ai toujours dit aux garçons (d’aubépine) que vous vous assuriez que les bons étaient de très bons jours.

“Nous l’avons eu (samedi), ce dont nous sommes très reconnaissants.”

Damian Lane en route vers la victoire dans les Oaks australiens à bord d’El Patroness. Photo : Jenny Evans

El Patroness est retourné à Melbourne dimanche soir avec les Queensland Oaks le 4 juin, forme un tremplin idéal vers le printemps.

“Nous l’avions prête à culminer lors de sa quatrième manche et c’était sa quatrième mais si elle s’en est bien sortie et que la compétition n’est peut-être pas aussi forte, il serait logique pour nous de regarder Queensland”, a déclaré Rosham.

« Ensuite, je dirais, mon instinct, sans parler à Danny, que vous la prépareriez peut-être à un assaut de la Caulfield Cup.

“Je pense qu’elle est un peu meilleure cheval que ce qu’était Miami Bound, par exemple, aucune raison pour qu’elle ne puisse pas aller à une Caulfield Cup et être compétitive.”

Rosham et O’Brien se sont combinés pour remporter les VRC Oaks 2019 avec Miami Bound, après avoir ciblé la course pendant une décennie.

Le premier cheval de Rosham avec O’Brien – Placement – a terminé troisième des VRC Oaks 2010 après avoir été finaliste du Groupe 2 Wakeful Stakes le départ précédent.

Regarder les propriétaires gagnants de Brazilian Pulse célébrer a déclenché l’obsession de Rosham Oaks.

“Je suis allé dans un bar après et j’ai vu les gagnants et j’ai pensé que c’était là que je voulais être, pas ici”, a déclaré Rosham.

“C’est devenu un peu mon objectif de gagner.”

El Patroness est le troisième vainqueur des Oaks de Rosham derrière Miami Bound et le champion australien des Oaks 2019 Verry Elleegant.

O’Brien a félicité l’engagement de Rosham envers les classiques des pouliches.

“Nous en avons acheté un (Miami Bound) aux ventes, maintenant nous en avons élevé un (El Patroness), c’est la mission de sa vie”, a déclaré O’Brien.

“Lloyd Williams est la Melbourne Cup, il (Rosham) veut toujours essayer de gagner le VRC et les Australian Oaks.”

O’Brien a confirmé les intentions d’Adélaïde et de Brisbane pour El Patroness.

“Elle a certainement plus dans sa manche et vous n’êtes qu’une fois une pouliche de trois ans”, a déclaré O’Brien.

Add Comment